• Le black samedi.

    Après le black Friday, j'invente le black samedi. Le black samedi est un lendemain du black friday pour des gens comme mon mari et moi, qui n'avons pas profité des promotions du vendredi noir, et des meilleurs offres de l'année et que nous regrettons. La seule journée qu'il ne fallait pas manquer,

     est la seule journée que l'on regrette d'avoir aimé notre lit douillé. Maintenant, il est trop tard de se dire tout cela. L'après coup du vendredi noir, ça donne un contre coup du samedi noir. Il n'était pas noir quand je me suis réveillée le matin, mais il s'est transformé courant la journée. Je vous raconte. Sortis pour faire les achats de ce vendredi noir, un peu trop tard, a projeté mon mari dans une complète frénésie d'achat. Il a décidé de faire tous les magasins, "d'hommes bien évidemment", pour que "mon" samedi soit noir. L'alerte est déjà orange lorsque l'on décide de faire ses achats un samedi, mais d'orange, à noir il y a peu de marge. La transformation fût rapide, orange, rouge, et maintenant avec certitude, noir. C'était une revanche contre lui même, ce n'était plus un besoin d'achat, c'était vital, il voulait faire des affaires. Le fait d'avoir dormi au ieu de se lever matin, il a eu l'impression d'avoir perdu du temps, rater et il a décidé de se mettre à la poursuite des choses perdues!!!. Le matin tout mignon tout rose, avec une belle promenade dans le petit quartier de Bucktown à Chicago, et devenu un soir horrible tout noir, avec une chute vertigineuse, car mes genoux ont finis leur journée dans mes talons, dans le mall de Gurnee. Mais où avais je la tête?, qui m'a mis cette idée folle? un samedi soir, un centre commercial, moi?????? de la folie!!!!!!! L'impossible a été franchi, l'alarme, les larmes, la crise, crispée, le stress, pression, et pas un moment de bonheur à flaner dans les boutiques, la guerre aux affaires, un cauchemard. Je n'aime pas faire les magasins un samedi dans un mall. Me ruer dans les rayons, avec les centres commerciaux surchauffés, le manteau d'hiver que l'on doit porté car il fait moins deux dehors, sans oublié écharpe, gants et bonnet, le bruit dans les magasins, le monde qui se bouscule, les 10 cabines d'essayages prises, et lorsque qu'après avoir réussi à rentrer dans votre cabine, vous vous appercevez que la forme du pantalon ne correspond pas à votre morphologie. Les boutiques ont un code, un langage mode que j'ai perdu avec le temps qui passe. Le slim que vous avez choisi est trop serré et que même si vous mettez du S, il n'est pas pour vous, la dépression est proche, les temps changent, la taille aussi. C'est à vous d'essayer, mais lorsqu'il vous faut un M en slim car le S est trop petit, et un S en steetch car le M trop grand, au niveau des hanches, et que votre mari, copains, concubins, amis et le monde sont trop loin pour vous aider à échanger la taille, vous craquez !!!. Après avoir retiré les trois couches de fringues, et bien évidemment défaire vos lacets de vos bottes que vous vouliez absolument mettre aujourd'hui car il commence à faire très froid dehors, mais trop chaud dedans, et tout remettre à sa place ensuite, en bref je haie les boutiques du black samedi! !! Vous décidez de suivre sans rien d'autres que oui non, trop petit, trop grand, trop large, trop court, et vous faites les allers retours entre l'étalage et la cabine pour que ce samedi se termine.

     

    « Black friday!!! Recette: Muffy-Cups choco-coco . »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :